Créée il y a quatre ans par le groupe Renault et Segula Technologies, le “Twizy Contest” est un concours d’innovation en matière de mobilités qui s’adresse aux élèves des écoles d’ingénieurs et des universités de plusieurs pays, dont la France, Le Brésil, la Roumanie, la Russie, la Corée du Sud et la Turquie.

Très tôt dans les cursus, Polytech Sorbonne s’est donné pour objectif d’impliquer ses élèves dans la conception et la réalisation de projets industriels innovants. Ce concours s’inscrivant dans cette démarche, l’école peut, en fonction des projets, mettre à disposition des élèves des moyens et un encadrement afin de pouvoir y participer. Dès la première édition du concours en 2017, une équipe d’élèves de Polytech Sorbonne avait été sélectionnée par Renault pour y participer. En 2018, l’équipe de l’école composée d’élèves en EI-SE, avait terminé 3e de l’étape nationale.

Cette année, lors du concours qui a pour thème les JO de 2024, ce sont des élèves de 5e année à Polytech Sorbonne, trois en Électronique Informatique, parcours Systèmes Embarqués (EI-SE) et deux en Mathématiques Appliquées et Informatique (MAIN), qui ont atteint la seconde place du podium national. 

Leur projet “LITE” (Logistic Intelligent Technology for Events) à destination des sportifs et athlètes vise à faciliter l’accès aux services et infrastructures de grands évènements sportifs, dont les prochains Jeux olympiques de 2024, à Paris. Cette équipe est encadrée et accompagnée par l’équipe pédagogique de l’école.

 

 

La solution innovante, matérielle et logicielle, imaginé et prototypé par les élèves est un badge dont le but est d’assurer un suivi fiable en temps réel de l'état et de la position des athlètes grâce à ce badge multifonctions en lien à une application mobile développée avec le framework Flutter et des serveurs distants.

Par exemple, avec le badge intelligent “LITE”,  un athlète pourra, à l’aide de simples boutons, lancer un appel aux services d’urgence s’il lui arrive un problème grave, demander un véhicule à l’organisateur de l’évènement pour ses déplacements ou encore signaler qu’il s’est perdu.

Pour la géolocalisation, outre la connectivité via le réseau Sigfox, le badge dispose d’un module GPS et Wi-Fi qui permet un positionnement précis à l’extérieur comme à l’intérieur grâce au repérage par satellite ou par “triangulation”, en se basant sur les noms des réseaux Wi-Fi à proximité et de la puissante du signal reçu (Wi-Fi Sniffing). Le tout faisant appel à la base de données de Google recensant la plupart des réseaux Wi-Fi visibles dans les grandes villes.

”LITE” pourrait également servir badge d’accès aux infrastructures des Jeux Olympiques, un QR code apposé sur le badge permettant aussi une identification rapide de son propriétaire.

 

L’équipe “LITE” :

L'équipe du projet LITE

 

Lisa Hennebelle, Axel Boujon et Elyoth Harian élèves en Électronique Informatique, parcours Systèmes Embarqués (EI-SE).

Arthur Zucker et Clément Apavou, élèves en Mathématiques Appliquées et Informatique (MAIN).

Avec l’accompagnement de l’équipe pédagogique de Polytech Sorbonne : Yann Douze et Tarik Larja.

  • Image retirée.
  • Image retirée.
  • Image retirée.
  • Image retirée.
  • Image retirée.
  • Image retirée.
  • Image retirée.

Site conçu et réalisé par Feel & Clic